Atmo PACA - Air et pollution

L'air et la pollution

L'effet de serre...

... est aussi un phénomène naturel...

Sans lui la température sur notre planète serait en moyenne de -18°C contre +15°C actuellement. Le rayonnement du soleil arrive jusqu’au sol. La surface terrestre renvoie cette énergie sous forme de chaleur. Une partie de ce rayonnement thermique est dissipée dans l’espace, mais une autre partie est absorbée par certains gaz présents dans l’air.

Les gaz à effet de serre jouent sur la terre le rôle des vitres d’une serre : ils n’empêchent pas le rayonnement solaire de parvenir jusqu’à la terre mais ils absorbent une partie des rayons infra rouge (donc la chaleur) réémis par la terre vers l’espace. La chaleur va alors s’accumuler avec diverses conséquences.

 

... Mais déréglé par les activités humaines

Depuis un siècle et demi les effets conjugués de l’évolution démographique et de la production industrielle ont eu pour conséquence l’accroissement de la diffusion de gaz à effet de serre. Comme leur nom l’indique, ils ont la particularité de piéger le rayonnement solaire reçu par la planète, et d’y garder la chaleur que celui-ci provoque.

Il existe plusieurs gaz à effet de serre, dont le plus important est le dioxyde de carbone (CO2) mais également le méthane (CH4), le protoxyde d’azote (N2O), les chloro-fluoro-carbures (CFC), l'ozone (O3)... Aussi, les conséquences des activités humaines aujourd’hui augmenteront-elles la chaleur moyenne de la planète sur laquelle vivront les générations à venir.

Les plus récentes prévisions (4° Rapport du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat - GIEC) indiquent pour 2100 un réchauffement de la température allant 1,8 à 4 degrés Celsius et un niveau de la mer qui s’élèverait de 18 à 59 cm. De 20 à 30% des espèces végétales et animales étudiées jusqu’ici risquent de disparaître si l’augmentation mondiale dépasse 1.5-2.5°C.

Emissions de GES (Gaz à Effet de Serre) en PACA