Atmo PACA - Air et pollution

L'air et la pollution

Les pluies acides dégradent la végétation

Les écosystèmes sont les premiers concernés par leurs impacts

Attaque directe du feuillage des végétaux ou indirecte par dégradation des éléments nutritifs du sol. Acidification des lacs : ce qui a posé le problème de la reproduction des saumons en Scandinavie et entraîne une dissolution des métaux toxiques.

Contrairement à ce pourrait laisser entendre l’appellation, les pluies acides ne sont pas forcément humides, il s’agit de toutes sortes de retombées acides : humides (pluie, neige, brouillard, …) ou sèches (particules et gaz). Le PH d’équilibre des pluies est normalement de 5,6. Il a été mesuré jusqu’à 4,2 en Europe de l’Est.

Le dioxyde de soufre SO2 et les oxydes d’azote (NO et NO2) sont les principaux polluants à l’origine des pluies acides. Ils se transforment soit en acide sulfurique (H2SO4) et nitrique (HNO3) (en présence d’humidité) soit en nitrates et sulfates. Le chlore et le fluor interviennent également par la formation respective d’acides chlorhydrique (HCl) et fluorhydrique (HF). Enfin, dans les milieux naturels (exemple de la savane) des acides organiques peuvent être produits (acide formique, acétique et nitrique).Les effets des pluies acides se font sentir à proximité des sources mais également à plusieurs centaines de kilomètres de celles-ci.