La qualité de l'air dans les Alpes Maritimes

 

Sommaire :

Les enjeux

La surveillance permanente

Les stations de mesure

La modélisation

Les émissions

Les études ponctuelles

L'air intérieur

L'information et la communication

Les indices de la qualité de l'air

Les alertes

Comment s'informer ?

Les publications

Glossaire

Les enjeux de la qualité de l'air

 

Le département des Alpes-Maritimes est très contrasté, eu égard à sa topographie, scindée en deux territoires distincts que sont le littoral et la partie montagneuse .
La frange côtière s’étend sur quelques kilomètres de large et comporte une zone urbaine compacte et quasi continue sur laquelle se concentrent une forte densité d'axes routiers et autoroutiers, quelques activités industrielles et la majorité de la population.


La pollution dans cette zone provient majoritairement des déplacements. Elle concerne le dioxyde d’azote dont les concentrations sont élevées notamment en proximité du trafic. La saisonnalité habituelle de ce polluant (niveaux plus faibles en été) n’est pas très marquée du fait d’une activité touristique quasi permanente. Les transports représentent la source principale des émissions d'oxydes d'azote sur le département (68%).

Une pollution particulaire est aussi observée dans cette zone, liée entre autres à l’activité industrielle dans les vallées des Paillons (Nord de Nice) et au brûlage de déchets verts, pratique largement utilisée dans le département.

L'arrière-pays, lui, est, beaucoup plus rural. Il est majoritairement constitué d'espaces naturels, dont le Parc National du Mercantour. Faible émetteur de polluants atmosphériques, ce territoire connaît néanmoins une pollution photochimique (pollution à ozone) en été, par la remontée des masses d'air pollué en provenance de la côte. La pollution à l'ozone se retrouve plutôt en milieu périurbain ou rural et, de ce fait, est moins présente en agglomération.
L’ozone reste le polluant problématique du département davantage pour les niveaux de fond que pour les « pics » de pollution. La situation même du département, l’un des plus ensoleillé de France, associée à la présence de polluants (circulation importante), favorise la formation d’ozone, polluant produit par réaction chimique entre les polluants issus du transport et l’industrie et le rayonnement solaire.


Au niveau régional, les Alpes-Maritimes représentent 14 % des émissions d'oxydes d'azote, environ 11 % des émissions de particules en suspension totales et 12 % des émissions de dioxyde de carbone.

Les bons gestes en cas de pollution

Les bons gestes en cas de pollution
Même en dehors de pics de pollution chacun peut aussi agir, à sa mesure, pour améliorer la qualité de l'air




La surveillance permanente

Quelle est la stratégie de surveillance ? Un territoire à comprendre et à décrire. Lire la suite ...

Les stations de mesure

Le département des Alpes Maritimes dispose de 13 stations permanentes réparties principalement sur la frange littorale, où se concentre la majeure partie de la population. Ces stations ont des typologies différentes liées à certains critères tels la densité de population, la densité du trafic, la proximité des sources de pollution, etc... Les polluants mesurés sont également adaptés à l'environnement proche.


Urbain 3 Périurbain 3 Trafic 2 Industriel 2 Rural 2 Observation 1


Survoler les stations demesures pour avoir plus de détails


Carte des stations du département

Modélisation régionale

Air PACA surveille également le département grâce à des modèles mathématiques qui simulent les concentrations des polluants en tous points du territoire. La plate-forme de modélisation régionale permet de cartographier la pollution à une résolution de 4 km. Elle fournit les prévisions à deux jours pour 3 polluants (O3, NO2, PM10).

Modélisation urbaine :

Air PACA développe sur les grandes agglomérations des plateformes de modélisation urbaine. Elles permettent de cartographier et prévoir la qualité de l’air à l’échelle de la rue. Dans le département, de tels dispositifs sont en cours d’élaboration sur la CASA (Communauté d’agglomération de Sophia-Antipolis) et NCA (Nice Cote d’Azur).


Carte du périmètre de l'étude et des sites de mesure

Les émissions

Pour réaliser les cartographies issues de la modélisation, il est nécessaire de connaître la localisation et l’ensemble des quantités de polluants émises par toutes les activités. Ces émissions sont regroupées en différents secteurs (transports, industrie-déchets, résidentiel-tertiaire, agriculture-nature, énergie) et constituent un inventaire des émissions tenant compte d’une trentaine de polluants.

Emissions des principaux polluants

Les emissions de polluants sur votre territoire

Plus d'infos
Pour connaitre les émissions par communes, communautés de communes, unités urbaines....

 

Emissions des gaz à effets de serre et problématique énergétique

Energie et émissions des gaz à effets de serre sur votre territoire

Plus d'infos
Pour connaitre les chiffres par communes, communautés de communes, unités urbaines....

 



Les études ponctuelles

Pour consulter les rapports d'études, choisir le département.

Etudes en 2011

Plusieurs études se déroulent actuellement dans le département. Elles concernent les territoires de l’ouest du département (CAPAP, Cannes), la CASA et NCA. Ces projets visent à définir les actions pouvant améliorer la qualité de l’air dans le département.

Cartographies du littoral ouest du département

Menée dans le cadre de la révision du PPA (Plan de Protection de l’Atmosphère), cette étude consiste dans un premier temps à développer une plateforme de modélisation permettant de cartographier les niveaux de pollution sur l’ensemble du littoral. Dans un second temps, plusieurs scénarii seront testés afin d’évaluer la pertinence et l’efficacité des actions proposées pour réduire la pollution sur le département.
Les résultats sont attendus pour fin 2011

 


Camion laboratoire mobile d'Air PACA

AERA Alcotra

Ce projet stratégique européen, doté d’une contribution financière FEDER, regroupe sept partenaires : Air PACA , DREAL PACA, les Régions Ligure, Piémont et Val d’Aoste, la Province de Cuneo et la Région Rhône-Alpes. Il a pour but de fournir aux régions et organismes des territoires précités des moyens pour améliorer et harmoniser leurs connaissances et méthodologies relatives aux processus de planification et d’évaluation de la qualité de l’air.


Concrètement quatre actions pilotes sont menées sur le département :

Etude spécifique des émissions de particules dans les vallées alpines et sur le littoral urbanisé : des prélèvements de particules sont réalisés à Cannes, puis analysés afin de déterminer leur composition chimique caractéristique du littoral ;

Mise en place d’un outil d’aide à la décision à l’échelle urbaine sur l’agglomération niçoise : la plateforme de modélisation réalisée sur NCA dans le cadre de l’étude tramway sera complétée.

Etude spécifique des émissions du trafic poids lourds sur l’axe franco-italien : il s’agit d’identifier l’implication des poids-lourds dans la pollution du département.

Estimations des interactions des émissions de polluants entre la région PACA et l’Italie : ce travail de collaboration avec nos voisins italiens consiste à identifier la pollution transfrontalière.


Les premiers résultats sont attendus pour fin 2011. Le projet se poursuit jusqu’en 2013.

Etudes majeures sur le département

Certaines études ont un impact plus conséquent sur le département, de part le dispositif de surveillance mis en place ou leur caractère innovant. Cela a été notamment le cas pour 3 études réalisées entre 2008 et 2011.

Qualité de l’air sur le territoire de la CASA – aide à la décision

Cette étude pilote est réalisée en partenariat entre la Communauté d’Agglomération de Sophia-Antipolis (CASA) et Air PACA et bénéficie du soutien financier de la Région PACA. Elle est issue du projet «services et aide à la décision sur la qualité de l’air dans les territoires de pays et les agglomérations».

L’objectif final est de fournir aux collectivités un outil leur permettant d’évaluer, par avance, leurs actions de réduction des émissions polluantes. Plusieurs étapes sont nécessaires avant de parvenir à la modélisation du territoire et l’évaluation des scenarii. Cette dernière phase du projet est actuellement en cours. Ainsi pour la construction du modèle, une importante campagne de mesures a été réalisée sur le territoire de la CASA, avec plus de 100 points de mesure. En parallèle, l’inventaire des émissions a été mis à jour et de nombreuses données relatives au trafic, notamment, ont été répertoriées.

Les résultats mettent en évidence des dépassements des normes de qualité de l’air du fait d’un important trafic sur les grands axes routiers (A8, RN7, RN98, route de Grasse, route de Nice, …). Les axes structurants et les intersections des communes de plus de 10 000 habitants (Antibes, Vallauris, Villeneuve-Loubet, Valbonne) enregistrent des niveaux élevés en NO2 et benzène en raison du trafic soutenu, des faibles vitesses de circulation (embouteillages) mais aussi de la configuration du bâti favorable à l’accumulation des polluants. Le nord de la zone, composé de petites villes ou villages et très boisé (Courmes, Caussols, Gourdon, Le Bar/Loup, Tourrettes/Loup) montrent une bonne qualité de l’air.


Pour en savoir plus sur cette étude

État initial de la qualité de l’air autour du projet tramway NCA

Cette étude a été menée dans le cadre de l’élaboration du dossier d’utilité publique pour l’extension du réseau des lignes de tramway, en collaboration avec NCA. Elle consiste à évaluer l’état initial de la qualité de l’air de la communauté urbaine de Nice Côte d’Azur (NCA) le long du trajet du futur tramway (projet de mars 2008). Un dispositif de mesures conséquent (près de 200 points de mesures, 2 camions mobiles et plusieurs préleveurs) a été mis en place afin de disposer du plus grand nombre de point de référence pour valider le modèle.

Sur la longueur du trajet pressenti (projet de mars 2009), 50 % du trajet présentait en 2008 des concentrations en NO2 supérieures au seuil réglementaire de 40 µg/m3. Un fort potentiel d’amélioration de la qualité de l’air est donc envisageable en proximité immédiate du tracé par une réduction du trafic routier. Néanmoins, un report du trafic sur les artères connexes au tracé du tramway est prévisible.

Pour en savoir plus sur cette étude

Caractérisation chimique des particules dans les Vallées des Paillons

Suite au non respect de la réglementation pour les particules fines (PM10) sur les sites permanents de Contes et Peillon - dépassements des valeurs limites européennes, l’Etat a sollicité Air PACA pour améliorer la connaissance sur les particules dans la vallée. L’objectif final est bien d’apporter des éléments d’aide à la décision pour mettre en place des plans de réduction des rejets. Les particules sont des polluants particulièrement complexes de tailles et de compositions variables selon les sources. Les mécanismes de formation sont encore mal connus et une meilleure compréhension des processus est indispensable pour agir. Plus de 400 prélèvements sur filtres ont été effectués suivis de nombreuses analyses chimiques spécifiques. Une étroite collaboration avec des laboratoires de recherche a permis d’évaluer les contributions respectives des différents émetteurs : niveau de fond terrigène, part de l’activité industrielle, part des transports, écobuage, chauffage...

Les zones de dépassement de valeur limite en PM10 ont également été estimées afin d’identifier le risque d’exposition pour la population.




L'air intérieur

Découvrez l’exposition à la pollution à l’intérieur des bâtiments à la rubrique air intérieur.

Nous passons l'essentiel de notre temps (près de 80%) en espace clos ou semi-clos : habitations, transport (habitacles de voiture, bus, métro, tramway), lieux de travail et de loisirs, écoles, commerces…
Les sources de pollution y sont multiples, certains composés sont similaires à ceux rencontrés dans l'air extérieur, d'autres sont plus spécifiques. Renouveler l’air à l’intérieur de nos bâtiments est un geste indispensable à sa qualité.



L'information et la communication

Consultez les informations de la qualité de l’air de votre département à la rubrique s’informer.

Les indices

 
Cliquer sur la vignette une des vignettes pour avoir plus de détails
 
Nice
 
Cannes-grasse-antibes

L’indice de la qualité de l’air permet de qualifier globalement, chaque jour, la qualité de l’air d’une ville ou d’une agglomération. Deux indices sont calculés dans les Alpes-Maritimes : un pour l’agglomération niçoise et un pour la zone de Cannes-Grasse-Antibes. . Vous pouvez les recevoir tous les jours en vous abonnant gratuitement.
Vous souhaitez diffuser les indices sur votre site internet ? cliquez ici

Les alertes

Lorsque les concentrations des polluants dépassent les seuils fixés par la réglementation, il y a « pollution de l’air». Les alertes réglementaires ont des critères spécifiques de déclenchement, définis dans des arrêtés préfectoraux ou inter préfectoraux et conduisant à la mise en place de procédure d’information ou d’alerte au sens réglementaire.
Plusieurs polluants sont concernés par les alertes : l’ozone, les particules fines et le dioxyde d’azote.
Pour l’ozone et les particules fines, c’est le département entier qui est mis en alerte. Pour le dioxyde d’azote, la pollution se localise plutôt à l’échelle de l’agglomération.
Dès détection, l’information apparaît en page d’accueil de notre site internet. En vous abonnant gratuitement aux alertes, vous pouvez recevoir un mail au moment du déclenchement mais aussi être averti d’une pollution jusqu’à 2 jours à l’avance.
Le modèle de prévision permet aussi de prévoir les épisodes de pollution.

Air PACA comptabilise un épisode de pollution des lors qu’un seuil est dépassé. Néanmoins il peut ne pas y avoir déclenchement d’alerte réglementaire si l’ensemble des critères au sens réglementaire ne sont pas remplis.

Dans les Alpes-Maritimes :

Dans la région, le département n’est pas le plus exposé aux pics de pollution, il en comptabilise en moyenne 6 par an. Ces alertes sont essentiellement dues à l’ozone et de ce fait observées en période estivale. Elles touchent le Haut et moyen pays ainsi que la périphérie des agglomérations. (d’où provient l’ozone ? voir le dossier ozone)
La concentration maximale en ozone a été mesurée le 24 juillet 1998 à la station de Nice Ouest Botanique avec 300 µg/m3/h.

Néanmoins, avec l’évolution de la réglementation pour les particules fines (soumises aux alertes réglementaires depuis 2008), ce constat devrait se modifier en 2011. En effet, l’abaissement des seuils (prévu pour octobre 2011) devrait entrainer une hausse du nombre d’épisodes de pollution aux particules fines. Ces alertes seront majoritairement détectées en période hivernale (sources de pollution supplémentaires et conditions atmosphérique favorables à l’accumulation). Quelques épisodes de pollution pourront également apparaître en été (formation de particules secondaires suite à la transformation chimique de gaz). (dossier Particules)

Aucune alerte à la pollution au dioxyde d’azote n’a été déclenchée sur les Alpes-Maritimes.

Vous souhaitez connaître l’historique des pics de pollution ? Cliquez ici et choisissez votre département.

Comment s'informer?

Informations générales : Air PACA édite une lettre d’information bimestrielle (lien sur le dernier numéro) (parution tous les 2 mois) dans laquelle sont présentées les différentes activités de la structure (campagnes de mesures, sujets d’actualités, intervention, partenariat, indices de qualité de l’air et récapitulatif des alertes…)
Pour en savoir plus sur l’air et la pollution, les polluants et leurs effets sur la santé, les liens vers les autres structures.

Abonnement : Pour recevoir directement par courrier électronique nos informations, n’hésitez pas à vous abonner (indices de qualité de l’air, alertes, lettre d’information, prévisions….)

A votre service : Vous avez une question spécifique à nous poser ou simplement besoin de nous contacter par courrier postal ou électronique ? Rendez-vous à la rubrique Contact

 

Les publications

 

Toutes nos publications concernant le département sont disponibles à la rubrique Publications t
Vous pouvez ainsi retrouver les publications générales comme les bilans annuels, les bulletins trimestriels ou les résultats benzène, métaux lourds, HAP.
Vous recherchez une information sur un thème particulier (ozone, particules, air intérieur, sensibilisation des populations, …. ? Rendez-vous à la rubrique thématiques
Les rapports complets des études réalisées dans le département sont téléchargeables à la rubrique Etudes ainsi que les fiches résumé.

Glossaire

Pour connaître les définitions des mots spécifiques, Cliquez ici