Atmo PACA - Stratégie de surveillance

Stratégie de surveillance régionale

Un territoire à comprendre et à décrire

La stratégie de surveillance intègre la dimension régionale avec l'obejctif d'aboutir à une surveillance plus complète de l’air de la région à l’horizon 2015.

Les élements principaux pris en compte sont :

L'état de la qualité de l'air par rapport aux seuils réglementaires

L'exposition des populations à la pollution

Les questions locales liées à l'aménagement et à la qualité de l'air

Les problématiques locales particulières (zones protégées, établissements sensibles, zones agricoles utilisant des pesticides, activités émettrices d'une pollution spécifique)

Afin de mieux appréhender les spécificités locales, le territoire de la région a été découpé en Zones Administratives de Surveillance (ZAS), réglementaires au niveau européen, puis en aires de surveillance, permettant de cibler les attentes locales.Ce découpage en ZAS suit désormais des règles nationales afin de pouvoir plus facilement comparer la surveillance des différentes régions. Dans chacune de ces ZAS et de ces Aires, tous les outils de surveillance d'Air PACA ont été déclinés pour aboutir à une couverture adaptée à chaque territoire.

 

Carte des Zones Administratives de Surveillance (ZAS) en PACA

Des outils complémentaires adaptés aux interrogations et aux enjeux

La surveillance de la qualité de l'air fait appel à des moyens différents et complémentaires : des stations de mesures fixes couvrent la région, des moyens de mesure mobiles effectuent des mesures ponctuelles et les modèles numériques permettent de réaliser des prévisions et des cartographies de plus en plus fiables. Ces outils concourent à dresser un état des lieux de la qualité de l'air, celui que nous respirons aujourd'hui, celui que nous respirions hier ou il y a cinq ans, mais aussi celui de demain… L'ensemble de ces moyens de mesure et d'études servent à qualifier l'air de tout point de la région, et peuvent aider aux décisions d'aménager le territoire.

Un dispositif permanent de mesures 24h/24 et 7j/7

Le réseau de stations fixes est constitué de près de 80 sites sur la région, dont une cinquantaine répartie sur l'ensemble du territoire de compétences d'Air PACA . Chaque station comporte plusieurs analyseurs pour mesurer en temps réel les concentrations d'un ou plusieurs polluants. Chaque jour, c'est près de 10 000 données qui sont ainsi collectées.

Des campagnes de mesure ciblées

Air PACA dispose de systèmes mobiles de mesure de la pollution atmosphérique (véhicules laboratoires, cabines) et de dispositifs de prélèvement spécifiques pour réaliser des mesures plus ponctuelles. Ces campagnes de mesures permettent de répondre à différents objectifs :

Réaliser un diagnostic régulier de la qualité de l'air sur des secteurs non couverts par le réseau permanent,

Valider l'emplacement de futures stations permanentes de mesure,

Evaluer les niveaux de polluants qui ne font pas encore l'objet de réglementation dans l'air ambiant mais pour lesquels des interrogations existent,

Réaliser des campagnes à grande échelle afin d'obtenir une information précise de la répartition spatiale d'un polluant…

Ces campagnes peuvent être couplées avec des outils de modélisation afin de réaliser des études plus complètes.

Les laboratoires mobiles (camion, remorque…) sont équipés du même type d'analyseurs que les stations de mesures fixes.

La Modélisation

Pour évaluer la qualité de l'air, la mesure des concentrations de polluants ne suffit plus. Le croisement d'informations sur les polluants, leurs sources et la météo, sont mis à contribution pour évaluer la pollution. Les outils numériques permettent maintenant :

De prévoir le risque d'épisodes de pollution dans les jours à venir,

De cartographier les niveaux de polluants sur un territoire,

D’évaluer la contribution de chaque source à la pollution d’un territoire,

D’estimer comment la qualité de l'air sera influencée par la modification d’une zone (changement d’urbanisme, implantation d’une route ou d’une usine, piétonnisation d’un quartier).

Ces outils permettent à la fois de mieux comprendre la pollution mais également d’aider la prise de décision des aménageurs en leur fournissant des éléments objectifs de comparaison.